AESH : l’augmentation du SMIC doit aboutir à une refonte de la rémunération !

Chaque année, le SMIC est automatiquement augmenté. Cette année, cela représente 15€ bruts en plus (+ 0,99%) au 1er janvier 2021. L’employeur public ne peut rémunérer des agents à un niveau inférieur au SMIC. Le décret n°91-769 du 2 août 1991 instaure une indemnité différentielle (au pro rata du temps de travail si l’agent est à temps incomplet) pour que le traitement brut des agents concernés (niveau de rémunération inférieur au SMIC) soit égal au montant brut du SMIC.

Tous les agents de la Fonction publique titulaires ou non qui touchent moins de 10,25€ brut horaire ou moins de 1554,58€ bruts mensuels pour un temps complet sont concernés. Tous les agents titulaires ou non dont la rémunération indiciaire est inférieure à l’indice majoré 332 sont concernés.

Pour un temps plein, l’indemnité différentielle sera de 12,88 bruts par mois.

En 2020, dans de trop nombreuses académies, l’intervention syndicale a été nécessaire pour imposer le paiement de l’indemnité différentielle.

  • Dès fin janvier, vérifiez que cette indemnité différentielle apparaît bien sur votre fiche de paye
    (ligne 200415 IND DIFFERENTIELLE SMIC). En cas de problème ou de question, ne restez pas isolés, contactez le SNFOLC 63.
  • La FNEC FP-FO demande que l’indice plancher des AESH soit, dès maintenant, remonté pour
    tenir compte de l’évolution du SMIC et passe, pour l’ensemble des personnels, à l’indice majoré 333.
  • La FNEC FP-FO demande que la grille d’ancienneté soit également remontée pour que
    l’ancienneté des AESH soit reconnue.
    La FNEC FP-FO invite les personnels à agir collectivement pour exiger l’augmentation générale des salaires !

Pour lire le communiqué FNEC du 05/012021 en intégralité…

Ce contenu a été publié dans AESH, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.