CSE du 11 juin : la FNEC FP-FO s’oppose à la marche au démantèlement de l’instruction publique

Lors du CSE du 11 juin, alors que la gestion de la crise sanitaire et les pseudo-protocoles sanitaires livrent l’école au chaos, le ministre veut poursuivre le démantèlement de l’école en territorialisant et externalisant la mission de l’instruction publique. FO a condamné ces mesures et réaffirmé les revendications dans la déclaration liminaire, qui est également celle du CTM du 12 juin.

A l’ordre du jour :

1) Projet de décret relatif à l’obligation de formation

2) Projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 5 juillet 2001 relatif aux modalités d’organisation de l’examen conduisant au diplôme « un des meilleurs ouvriers de France » et au fonctionnement des jurys

3) Projet de décret relatif aux modules communs de formation continue des professionnels intervenant auprès d’enfants scolarisés de moins de six ans (application de l’article 14 de la loi pour une école de la confiance)

4) Projet de décret précisant les pièces pouvant être demandées à l’appui d’une demande d’inscription sur la liste prévue à l’article L.131-6 du code de l’éducation (application de l’article 16 de loi pour une école de la confiance)

5) Projet d’arrêté modificatif de l’arrêté sur la nature et la durée des épreuves terminales : épreuve terminale de l’enseignement de spécialité « Anglais, monde contemporain »

6) Projet d’arrêté définissant les modalités de l’évaluation du chef-d’oeuvre prévue à l’examen du baccalauréat professionnel par l’article D. 337-66-1 du code de l’éducation.

Pour lire le compte-rendu en intégralité…

Ce contenu a été publié dans Actions, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.