GT AESH du 29 mai sur le guide RH : FO défend les droits des AESH contre la déréglementation des PIAL

Extrait de la déclaration liminaire :

L’incompréhension et la colère des personnels AESH grandit. C’est ce qui s’exprime dans les réunions nombreuses à l’initiative de la FNEC FP-FO. Ils sont aujourd’hui 80 000 et n’ont toujours pas accès à un statut de la fonction publique d’état.

Ils ne comprennent pas que leurs conditions de travail et de rémunération ne s’améliorent pas de manière substantielle quand « scolariser dans de bonnes conditions les élèves en situation de handicap » est présenté comme « une des grandes causes du quinquennat » […].

FO affirme qu’il est urgent de répondre aux revendications des personnels :
– dépistage systématique, masques ffp2, gel, gants, maintenant tout de suite
– l’augmentation des salaires, la revalorisation de la grille indiciaire, le rattrapage des niveaux indiciaires pour les AESH recrutés depuis plus de 6 ans et plus de 3 ans.
– le renouvellement de tous les contrats (sans passer par un entretien)
– la mise en place de la subrogation et le bénéfice de l’action sociale pour tous
– le recrutement de tous les personnels par le rectorat pour permettre à tous de bénéficier des mêmes droits
– la réelle prise en compte des demandes d’affectation des AESH à partir de voeux sur des écoles et des établissements précis.
– affectations à l’année sur quotité horaire souhaitée avec mention de l’établissement de résidence administrative
– rétablissement de l’indemnité compensatrice à la hausse de la CSG pour tout CDD et CDI.
La FNEC FP-FO rappelle les revendications centrales des personnels : un vrai statut ! Un vrai salaire payé à 100% !

Compte rendu de la réunion AESH du 29 mai

  1. Le télétravail
  2. Les missions
  3. Rupture conventionnelle
  4. Les PIAL : un outil de déréglementation et d’exploitation […]

Pour lire le compte-rendu en intégralité…

Ce contenu a été publié dans AESH, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.