Communiqué de l’Union Départementale FO du Puy-de-Dôme

Le bureau de l’Union Départementale FO du Puy de Dôme s’est réuni le jeudi 20 juin 2024 et a discuté de la situation sociale et de la crise majeure déclenchée par la déroute du Président de la République lors des élections européennes.

L’Union Départementale dénonce l’opération de Macron qui, par sa décision de dissoudre l’Assemblée Nationale, tente un coup de force dans l’objectif de poursuivre sa politique de guerre contre les salariés et la jeunesse, y compris s’il le faut, en donnant les clés du camion à l’extrême droite.
Dans ces circonstances, l’UD FO du Puy de Dôme tient à rappeler son attachement aux principes de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité et réaffirme son refus du racisme, de la xénophobie, de l’antisémitisme et de l’islamophobie.

L’UD FO continuera de défendre les libertés démocratiques, notamment les libertés syndicales, particulièrement mises à mal par le gouvernement Macron, et de soutenir toutes celles et ceux qui résistent et revendiquent, qui s’opposent à toute remise en cause du droit de grève et de la liberté d’expression sans lesquels, il ne peut y avoir de syndicalisme libre et indépendant.

Conformément à son principe d’indépendance syndicale, l’UD FO ne donnera aucune consigne de vote pour les élections législatives, faisant confiance aux salariés et à la jeunesse pour faire le choix qui s’impose pour la rupture avec les politiques racistes, répressives, antisyndicales et anti-sociales et pour la satisfaction des revendications urgentes :

  • L’abrogation de la réforme des retraites et le retour au départ à 60 ans avec 37,5 années de cotisation.
  • L’augmentation du SMIC et du point d’indice, retour à l’échelle mobile des salaires.
  • La défense et préservation de la Sécurité Sociale.
  • L’abandon de la réforme de l’assurance chômage.
  • La défense des services publics et des statuts.
  • Le respect des libertés démocratiques et syndicales.
  • L’arrêt de l’économie de guerre.
  • Le cessez-le-feu immédiat et permanent à Gaza.
  • La fin de l’escalade guerrière en Ukraine.