Tous en assemblées générales dans les établissements.
Décidons la grève et sa reconduction pour gagner le retrait pur et simple de cette contre-réforme des retraites !
Le SNFOLC 63 invite tous les adhérents et sympathisants à participer, dans la grève, aux actions prévues ! 

Mercredi 15 janvier
- Dès 07h00 : diffusion massive de tracts sur les sites suivants : rond-point de Paris (Riom), Carrefour des pistes (Clermont), Rond-point du Brézet (Clermont), Rond-point de Beaumont-Romagnat, Rond-point magasin Stokomani (Pont-du-Château).
- 19h30 : rassemblement au meeting du candidat LREM Eric Faydit (Salle Poly à Montferrand).

Jeudi 16 janvier
- 08h30 : AG de secteur à la Maison des syndicats d’Issoire (46 Bd Jules Cibrand).
- 10h00 : manifestation intersyndicale. Attention, le départ a lieu devant le siège de Michelin (Bd Jean-Baptiste Dumas à Clermont).

Parcours manif 160120
Parcours de la manifestation 16/01/2020

- 15h00 : AG départementale Education Nationale (Maison du peuple à Clermont).

Vendredi 17 janvier
- 09h00 : rassemblement devant la Cour d’appel de Riom à l’occasion des vœux de la Cour d’appel (2 Boulevard Chancelier de l’Hospital à Riom).

Samedi 18 janvier
- 07h30 : rassemblement devant le lycée Blaise Pascal en soutien aux collègues en grève sur les premières épreuves des E3C (36 Avenue Carnot à Clermont).

Lundi 20 janvier
- 17h00 : AG inter-lycées sur les E3C dans l’amphi du Lycée Descartes (Avenue Jules Ferry à Cournon).

Une cinquantaine de personnes s’est rassemblée devant le lycée Brugière à Clermont-Ferrand, ce lundi 13 janvier, pour dénoncer face aux IPR la mise en œuvre des E3C en lycée.

Les médias locaux étaient présents. Nous vous invitons donc à surveiller et à relayer ce qui sera visible :
- France 3 Auvergne
- Radio Scoop
- France Bleu
- La Montagne.

Les personnels avec leurs syndicats (FO, CGT, SUD, FSU) ont envahi la salle de réunion où se tenaient l’information sur les E3C. Les IPR d’Histoire-Géo, d’Anglais et de Maths ont été interpellés par tous les syndicats et certains personnels. L’accent a été mis sur l’épuisement des personnels, leur surcharge de travail, leur non-rémunération, l’incohérence de ces épreuves, la destruction du baccalauréat en tant qu’examen national et anonyme… La revendication d’arrêt des E3C et de retrait de ces épreuves a été portée, comme celui de la réforme du lycée.

La réponse du doyen des IPR (par ailleurs IPR d’Histoire-Géo) a été claire : « Nous ne sommes pas légitimes pour entendre et faire remonter vos revendications. Nous ne sommes pas des représentants de l’Education Nationale mais des représentants d’une discipline » !

Le message a été clair : circulez, il n’y a rien à voir. De colère, les personnels ont quitté la salle. Cela a finalement encore accentué le mécontentement des personnels !

On ne lâche rien : samedi matin à 7h30, rassemblement devant le lycée Blaise Pascal pour bloquer les E3C !

Ce week-end, le gouvernement a fait semblant de faire marche arrière sur l’âge pivot mais il n’en est rien ! L’âge d’équilibre est bien maintenu à partir de 2027 ! Cette tentative d’enfumage maintient bel et bien la réforme des retraites en l’état.

Certaines organisations syndicales peuvent crier victoire tant qu’elles veulent : avec cette réforme, les fonctionnaires perdent toujours leurs pensions calculées sur les 75% des 6 derniers mois (et le privé sur les 25 meilleures années) et en plus, le départ en retraite se fera à 64 ans !

Après le succès de la retraite aux flambeaux organisée samedi dernier, il est plus important que jamais de poursuivre la mobilisation.

Lundi 13 janvier dès 7h15 : tractage au rond-point de Michelin à Ladoux (commune de Cébazat).

Lundi 13 janvier 7h30 – 8h30 : tractage au pont de Cournon.

Lundi 13 janvier à 8h30 : AG de secteur à l’Union Locale d’Issoire (46 Bd Jules Cibrand).

Lundi 13 janvier 8h45 – 11h00 : tractage sur la zone du Zénith de Cournon.

Lundi 13 janvier à 11h00 : réunion intersyndicale départementale afin de finaliser les actions de la semaine.

Lundi 13 janvier à 11h30 : réunion des professeurs des écoles à l’école élémentaire Lucie Aubrac (Cournon). Les collègues du second degré sont aussi les bienvenus !

Lundi 13 janvier à 13h00 : rassemblement devant le lycée A. Brugière (Clermont-Ferrand) à l’occasion de la venue de plusieurs IPR dans le cadre de la mise en place des E3C.

Mardi 14 janvier à 8h00 : action devant le rectorat. Il faut apporter le plus possible de manuels devenus obsolètes suite aux différentes réformes afin de dresser un mur de livres.

Mardi 14 janvier à 10h00 : manifestation interprofessionnelle, départ place du 1er Mai (Clermont-Ferrand).

Mardi 14 janvier à 15h00 : AG départementale éducation nationale à la Maison du Peuple (Clermont-Ferrand)

Mercredi 15 janvier : journée d’action , sûrement avec la T2C. Détails à venir. Le soir, nouvelle réunion intersyndicale programmée.

Jeudi 16 janvier : projet de manifestation. Informations à venir.

Vendredi 17 janvier : programme en cours d’élaboration.

Samedi 18 janvier à 7h30 : rassemblement devant le lycée Blaise Pascal (Clermont-Ferrand) afin de soutenir les collègues du lycée en grève au moment du passage des premières épreuves E3C.

Nous vous attendons nombreux !

Depuis le 5 décembre, les salariés, les jeunes, les retraités, les demandeurs d’emplois se mobilisent contre le projet MACRON-DELEVOYE de régime universel de retraites par point.

Dans de nombreux secteurs, la grève commencée le 5 décembre a été reconduite montant la détermination des travailleurs et des jeunes à faire reculer le gouvernement sur son projet. Les 5 et 10 décembre, de puissantes manifestations ont montré la détermination des salariés et des jeunes à mettre en échec le projet du gouvernement.

Après une semaine de mobilisation sociale associant salariés du privé et du public en grève, étudiants et lycéens, gilets jaunes…, le gouvernement a été obligé de tenter de préciser ses objectifs en espérant désamorcer la colère sociale !

Les annonces du 1er ministre… c’est… rien de nouveau… et le pire qui est toujours annoncé !

  • Age de la retraite : recul à 64 ans !
  • Tout en prétextant conserver l’âge légal à 62 ans, le 1er ministre confirme la mise en place d’un âge d’équilibre à 64 ans qui constituera en réalité l’âge réel de départ à la retraite !
  • La baisse programmée de toutes les pensions !
  • Le 1er ministre a confirmé la disparition du calcul sur les 25 meilleures années dans le privé ou sur les 6 derniers mois dans le public et certains régimes spéciaux et la mise en place du calcul sur toute la carrière !
  • En se projetant sur une durée de cotisation annoncée de 43 ans (a minima), cela signifie qu’on ajoute les 18 pires années (ou les 510 pires mois dans le public) : inévitablement les pensions vont subir une baisse drastique (de 10 à 40 % selon les cas) !
  • Rien de nouveau sur la pénibilité… sinon toujours plus de pénibilité !
  • Le gouvernement annonce des compensations liées à la pénibilité… En réalité l’octroi de dérogations permettant de partir 2 années plus tôt se situent bien en deçà des dispositions existant déjà dans les différents régimes… Dans tous les cas de figure, la référence sera toujours 64 ans (âge pivot) et donc les départs anticipés ne pourront se faire qu’à 62 ans…
  • Diviser les générations entre elles !
  • En précisant que la réforme ne concernera que les salariés nés à partir de 1975, le gouvernement cherche à diviser les travailleurs… en donnant l’illusion de préserver les générations actuelles pour sacrifier les générations futures…
  • Cette manœuvre désavoue l’affirmation gouvernementale qui prétend préserver la répartition et la solidarité intergénérationnelle… Le système voulu par le gouvernement, c’est la rupture de la solidarité intergénérationnelle !
  • Les salariés qui se mobilisent actuellement veulent que les générations futures bénéficient des mêmes dispositifs que ceux existant actuellement dans les différents régimes !

Une seule réponse : Retrait du projet MACRON-DELVOYE !

Maintien de tous nos régimes ! Non au régime universel par points !

Assemblées générales partout pour décider de la reconduction de la grève

Alors que les salariés et les jeunes sont mobilisés depuis le 5 décembre par la grève reconductible et les manifestations, les organisations syndicales du Puy de Dôme CGT, FO, Solidaires, FSU et UNEF appellent à renforcer l’action. Elles soutiennent et se félicitent des reconductions de la grève déjà en cours dans de nombreux services et entreprises et encouragent toutes nouvelles reconductions. Dans cette perspective, elles appellent les salarié(e)s du privé comme du public à se réunir avec leurs syndicats en Assemblée Générale dans toutes les entreprises, dans tous les services publics, dans les universités et les lycées, dans les localitésafin de discuter de la poursuite du mouvement. Elles apportent leur soutien à toutes actions qui seront menées dans le cadre de cette mobilisation pour obtenir le retrait du projet de régime universel de retraite par points !

CGT, FO, SOLIDAIRES, FSU, UNEF appellent, dans le cadre de la grève, à une Manifestation interprofessionnelle

Mardi 17 décembre

à 10h Place du 1er mai

Vous trouverez en PJ le communiqué de la FNEC FP-FO, suite aux discours d’Edouard Philippe. Non seulement il ne retire rien, ne répond à aucune des revendications, mais il confirme la mise en place d’un âge d’équilibre à 64 ans, qui pénalisera par une décote (malus) ceux qui voudront faire valoir leur droit à pension à 62 ans.

Il poursuit son enfumage sur la revalorisation des enseignants et les mensonges sur le maintien du niveau des pensions. Il précise que des discussions vont s’engager « très rapidement » entre le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, et les syndicats pour fixer « le cadre, sur les dix prochaines années, de la reconstruction des rémunérations, des carrières et des organisations du travail » : c’est-à-dire la remise en cause des statuts (le « travailler plus pour gagner plus » de Macron à Rodez)

Il organise la division entre générations et catégories professionnelles et laisse nos jeunes collègues subir cette réforme.

Il accélère son calendrier. C’est un doigt d’honneur à l’ensemble des salariés.

Ce n’est plus possible ! Le gouvernement ne laisse pas d’autre choix : ce qui est à l’ordre du jour, c’est l’amplification de la grève pour le retrait, jusqu’au retrait. FO appelle à la grève, partout, pour les faire plier. Elle appelle les personnels à la décider dans les AG, à la reconduire et à organiser sa généralisation.

Comme l’indique le communiqué de la confédération FO (en PJ également) : « Incontestablement la mobilisation exceptionnelle et la grève engagée le 5 décembre conduisent le gouvernement à retarder l’application effective à la génération 1975 plutôt qu’à la génération 1963 comme initialement prévu. Pour FO cela ne peut que confirmer la nécessité de renforcer cette mobilisation. »

FO appelle l’ensemble des salariés du privé et du public à s’y associer.

Nous vous invitons à utiliser largement ces deux communiqués tout de suite, et dès demain à susciter les discussions dans les AG, dans les tournées d’écoles, de services et d’établissements : proposons la grève, la grève jusqu’au retrait. Multiplions les AG de secteur avec des délégués mandatés !

Partout : décidez la grève et organisez sa généralisation !

Actions pour demain, jeudi :

dès 8h = AG des personnels au lycée Lafayette à Clermont-Fd

dès 8h30 = AG de secteur (école, collège, lycée + interpro) à la Maison des syndicats de Riom (Place de l’oratoire)

9h30 : – manifestation interprofessionnelle Gare SNCF de La Pardieu puis au dépôt de la T2C

- tractage filtrage au rond-point de La Pardieu

13h = Réunion syndicale FO au collège Roger Quilliot à Clermont-Fd

13h = AG des personnels à la cité scolaire Blaise Pascal à Clermont-Fd

15h = AG départementale des personnels de l’EN dans les locaux de la Fac (à la Rotonde)

16h = AG de secteur à Thiers (Maison des syndicats)

Communiqué-FNEC-FP-FO-du-11_12_2019

Communiqué-de-presse-FO-Retraites_première-réaction-à‑l’allocution-du-Premier-ministre

Toujours une mobilisation forte mardi 10 décembre.

Plus de 10 000 personnes dans les rues de Clermont-Ferrand !

Amplifions la grève jusqu’au retrait !

Des personnels des écoles, des collèges et des lycées étaient présents en masse dans le cortège aux côtés des autres secteurs d’activité (SNCF, T2C, Constellium, Aubert et Duval, EDF, Michelin…).

****************************************************

L’AG départementale des personnels de l’Education Nationale, jeudi 10 décembre, a regroupé 75 personnes. Elle a voté la RECONDUCTION de la grève jusqu’à la fin de la semaine.

Bilan de la mobilisation ce jeudi 10 décembre :

  • Collège A. Camus : 20 profs et quelques agents.
  • Cité scolaire Blaise Pascal : une dizaine de grévistes.
  • Lycée Amédée Gasquet : une vingtaine de collègues en grève.
  • Lycée Descartes à Cournon : une trentaine en grève. Ont participé au tractage à Cournon ce matin avec 2000 tracts distribués, avec les collèges et des écoles.
  • Collège Roger Quilliot : 60% en grève le 5 et 35 % aujourd’hui.
  • Issoire : nouvelle AG. 5 écoles / 10 fermées aujourd’hui + des collègues de Verrière et de Murat. Nouvelle motion rédigée.
  • Collège Jeanne d’Arc : vie sco fermée + des AESH. Hier AG des personnels à 45. Beaucoup de grévistes.
  • Collège Gérard Philipe : mobilisation stable.
  • Collège La Ribeyre : le 5 tous sauf 7. Ce jour 20. Contents de participer à l’AG de secteur de Cournon.
  • Riom : stabilité de la mobilisation.
  • Lycée agricole de Marmilhat : le 5 très nombreux et la directrice a dû surveiller l’internat. Aujourd’hui : autant de profs que jeudi 5.
  • Lycée Montdory à Thiers : une bonne vingtaine de personnes en grève.
  • Collège Audembron à Thiers : le 5 décembre 75%, ce jour 50% de personnels en grève.
  • Lycée Ambroise Brugière : stabilité de la mobilisation + tractage ce matin avec des collègues de A. Camus.
  • Collège Les Martres de Veyre :  21 bien remobilisés. Action vendredi pour tracter.
  • Collège de Ceyrat & CMI de Romagnat : respectivement 21 grévistes sur 33 et 11 sur 12.
  • Collège de Rochefort Montagne : toujours bien mobilisés.
  • Collège de Champeix : une dizaine de grévistes.
  • Collège d’Aubière : une quinzaine de grévistes.
  • Collège de Vic-le-Comte : une bonne dizaine de grévistes.

Prochaines actions

Issoire : AG locale à la Maison des syndicats (en face La Poste) mercredi 1112 à 9h00.

Cournon : AG locale au lycée Descartes mercredi 1112 à 15h00.

Clermont-Ferrand : AG départementale à la Maison du Peuple (grande salle) mercredi 1112 à 15h00.

Riom : AG locale à la Maison des syndicats jeudi 12/12 à 8h30.

En intégralité…

A l’ordre du jour de ce CTA :

  • Approbation du compte rendu de la séance du 24 septembre 2019.
  • Constat effectifs premier et second degré rentré 2019 et prévisions pour la rentrée 2020
  • Carte des formations professionnelles- rentrée 2020
  • Modification de la carte cible des fondés de pouvoirs en agence comptable
  • Ajustement de rentrée des moyens AED
  • Point sur les épreuves communes de contrôle continu avec la
  • réforme du baccalauréat
  • Réorganisation des GRETA RIOM VOLVIC et GRETA de Clermont-Ferrand

FO fait inscrire en questions diverses les points suivants :

  • L’avenir de Jeunesse et Sport
  • Après l’annonce de la suppression de 2108 postes dans le second degré par le ministère, quel en se ra la déclinaison pour l’académie de CLERMONT ?
  • L’avenir de l’Education prioritaire (REP + et REP) dans l’académie
  • L’évolution du montant des fonds sociaux dans l’académie de CLERMONT
  • Un état du réemploi des personnels contractuels enseignants dans l’académie : nombre de personnels contractuels non CDIisés 2018–2019 qui n’ont pas été repris depuis la rentrée scolaire 2019 et qui sont toujours sans contrat.
  • Le contrat des personnels enseignants contractuels nommés sur des BMP
  • Situation des AESH dans l’académie de CLERMONT :
    1. Évaluation professionnelle sur le temps et le lieu de travail des AESH
    2. Prise en compte du temps de trajet dans le temps de travail les AESH hors PIAL
    3. Montant de l’indemnité de frais de repas
    4. Budget restant pour les nouvelles notifications
    5. Fonctionnement de la CCP AESH
  • La non compensation de l’augmentation de la CSG pour les personnels contractuels.
  • Les conditions d’attribution de l’IMP pour les enseignants certifiés de technologie s’occupant du matériel de technologie en collège
  • Les conditions d’exercice des enseignants responsables TICE ou référent numérique dans les établissements de l’académie
  • Le devenir des personnels PLP de la filière Gestion Administrative
  • Les conditions d’ouverture de la seconde GATL en lycée professionnel