Vacances maintenues ou pas ? Les dangers des ordonnances Macron-Philippe sur « l’état d’urgence sanitaire » et les vacances scolaires.

Dans le contexte du confinement et de la fermeture des établissements scolaires, se
pose la question de la prise en compte du temps de travail et des congés.

Concernant les personnels enseignants, on peut affirmer que leur temps de travail a
augmenté considérablement avec le télétravail. Les personnels de vie scolaire,
sociaux, de santé, ont également été mis à contribution pour la « conservation du lien
avec les élèves », là encore avec des conséquences sur la durée hebdomadaire du
travail. Les dates des congés de printemps ont été certes maintenues officiellement
mais dans la réalité, ils sont maintenus avec une pression incroyable sur les personnels
avec les « vacances apprenantes » ainsi que toutes les consignes données à tous les
niveaux.

Les non réponses du gouvernement et du ministre demeurent sur la suite de l’année
scolaire.

La question des congés se pose par ailleurs différemment selon les corps et les statuts :
enseignants, CPE, PsyEN, AED, AESH, titulaire ou non titulaire, avec définition
annualisée du temps de travail ou non…

Cette note fait un point sur les décisions gouvernementales à ce jour et sur les
questions qui se posent.

Pour lire la suite de la note SNFOLC du 11 avril …

Ce contenu a été publié dans AED, AESH, Agrégés, Certifiés, Contractuels, Coronavirus, CPE, CPGE, ITRF (labo), PEPS, Psy-EN, TZR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.